L’hypocrisie de l’ONU

L’ONU lance une campagne sur les droits de l’homme sur les réseaux sociaux

Navi Pillay.

1 décembre 2011 – La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a rappelé jeudi que l’année 2011 a été une année extraordinaire pour les droits de l’homme. A Tunis (Tunisie) et au Caire (Egypte), à Benghazi (Libye) et à Deraa (Syrie), et plus tard, bien que dans un tout autre contexte, à Madrid, New York, Londres, Santiago et ailleurs, des millions de personnes de tous horizons se sont mobilisées pour réclamer par eux-mêmes la dignité humaine.« Le message de ce réveil mondial inattendu n’a pas été porté, à ses débuts, par les satellites des principales agences de presse, ni par des conférences, ou par d’autres moyens traditionnels – bien qu’ils aient tous joué un rôle important- mais par la montée dynamique et irrépressible des médias sociaux », a expliqué Mme Pillay.

Aujourd’hui comme par le passé, ce sont des facteurs éditoriaux et financiers – aussi bien que les contacts au sein des rédactions – qui déterminent si oui ou non les manifestations et la répression des manifestations seront diffusées dans les médias. Mais désormais, quel que soit le lieu, vous pouvez maintenant être sûrs que ce sera twitté sur Twitter, posté sur Facebook, et diffusé sur Youtube. Les gouvernements n’ont plus la possibilité de monopoliser la diffusion de l’information ni de censurer ce qui est dit.

« En somme, en 2011, les droits de l’homme sont devenus contagieux. Il nous a donc semblé naturel, lorsque nous avons organisé la Journée des droits de l’homme cette année, d’essayer de construire, sur ce remarquable élan de changement, une campagne basée sur les médias sociaux pour encourager les gens à s’engager dans le mouvement mondial des droits de l’homme », a déclaré Mme Pillay.

Dans le cadre de cette campagne, le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a commencé le 10 novembre une discussion sur Facebook et Twitter en anglais, français et espagnol appelé « 30 jours 30 droits ». Elle est aussi retransmise sur le média social chinois Weibo. C’est un compte un rebours jusqu’à la Journée des droits de l’homme le 10 décembre avec une publication quotidienne sur un article spécifique de la Déclaration universelle, soit 30 au total.

« Jamais auparavant nous n’avions vu de discussions aussi animées au sujet des droits de l’homme et de la Déclaration universelle. Je vous encourage vous et vos publics à rejoindre la conversation sur Facebook et Twitter en utilisant #CelebrateRights », a indiqué la Haut commissaire aux droits de l’homme, qui répondra aux questions des quatre coins du monde sur les droits de l’homme le 9 décembre à 9h30 –heure de New-York-, 15h30 à Genève. L’évènement sera diffusé sur internet en direct.

La seconde phase de la campagne « Fêter les droits de l’homme » a été lancée jeudi. A la fois sérieuse et amusante, elle est axée sur la supposition que tout un chacun, partout, partage un jour, la Journée des droits de l’homme, le 10 décembre. C’est la première grande campagne sur les médias sociaux entreprise par le système des Nations Unies pour les droits de l’homme.

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=27043

Photo: Libya bombed and destroyed by US. and its allies…

Facebook a été bloqué notre site après cette publication…

Advertenties

Over kruitvat

I am working for the Belgian human rights association 'Werkgroep Morkhoven' which revealed the Zandvoort childporn case (88.539 victims). The case was covered up by the authorities. During the past years I have been really shocked by the way the rich countries of the western empire want to rule the world. One of my blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Je travaille pour le 'Werkgroep Morkhoven', un groupe d'action qui a révélé le réseau pornographique d'enfants 'Zandvoort' (88.539 victims). Cette affaire a été couverte par les autorités. Au cours des dernières années, j'ai été vraiment choqué par la façon dont l'Occident et les pays riches veulent gouverner le monde. Un de mes blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Ik werk voor de Werkgroep Morkhoven die destijds de kinderpornozaak Zandvoort onthulde (88.539 slachtoffers). Deze zaak werd door de overheid op een misdadige manier toegedekt. Gedurende de voorbije jaren was ik werkelijke geschokt door de manier waarop het rijke westen de wereld wil overheersen. Bezoek onze blog «Latest News Syria» (WordPress) ------- Photo: victims of the NATO-bombings on the Chinese embassy in Yougoslavia
Dit bericht werd geplaatst in Uncategorized en getagged met , , , . Maak dit favoriet permalink.

4 reacties op L’hypocrisie de l’ONU

  1. kruitvat zegt:

    Notre site de Facebook a été bloqué après cette publication…

  2. kruitvat zegt:

    20 mars 2011
    L’hypocrisie et la trahison de l’ONU : le cas de la Libye (Dissident Voice)

    Felicity ARBUTHNOT

    “Si vous voulez une image du futur, imaginez une botte écrasant – pour l’éternité- le visage d’un homme.”
    George Orwell

    Le bombardement de la Libye va commencer le jour – ou à un jour près – du huitième anniversaire du début de la destruction de l’Irak, le 19 mars, en Europe. La Libye aussi va être détruite – ses écoles, son système éducatif, son eau, ses infrastructures, ses hôpitaux, ses buildings municipaux. il y aura de nombreuses “erreurs tragiques” et autres “dommages collatéraux” de mères, pères, enfants, bébés, grands-parents, écoles pour les sourds et muets, etc… etc… Et les merveilleux vestiges romains et les ruines encore plus anciennes qui ont résisté au temps et à tous les remous de l’histoire et ont fait l’admiration de tant de monde comme ceux d’Irak, l’histoire de cette nation – et son humanité, à l’instar de l’Irak et de l’Afghanistan, disparaîtront pour toujours.

    Les infrastructures vont être détruites. l’embargo restera en place ; et rendra la reconstruction impossible. L’Angleterre, la France et les USA décideront que le pays a besoin d’être “stabilisé”, qu’il faut “l’aider à reconstruire”. Ils arriveront et prendront la direction des installations et des champs de pétrole ; au début les Libyens seront un problème accessoire puis ils deviendront vite “l’ennemi” des “insurgés”, on leur tirera dessus, ils seront emprisonnés, torturés, victimes de toutes sortes d’abus -et un “gouvernement” fantoche ami des USA sera mis en place.

    Les envahisseurs accorderont à leurs firmes des contrats pour la reconstruction, l’argent -qui sera sans doute prélevée sans compter sur les actifs gelés- disparaîtra et le pays restera largement en ruines.

    Et ceux qui applaudissent de toute leurs forces, comme pour l’Irak, vont se mettre à courir d’un station de télévision ou de radio à une autre, à Londres, en Europe et aux USA, avant de retourner dans leurs maisons bien protégées et de retrouver la sécurité de leurs emplois bien payés en Europe, Grande Bretagne et USA, certains qu’aucune bombe ne risque de leur tomber sur la tête. Leurs enfants ne seront pas pris de tremblements incontrôlables et ne feront pas dans leurs culottes de terreur en entendant s’approcher les avions.

    Que dire de cet “effroi et stupeur” qui attend la Libye ? Honte sur la France, honte sur l’Angleterre, les USA et sur l’ONU qui prétend : “…. protéger les générations suivantes du fléau de la guerre”. Les noms de ces pays et de l’ONU seront inscrits avec le sang de leurs victimes : chaque corps brisé, chaque enfant estropié ou réduit en bouillie, chaque veuve, veuf ou orphelin, sur chacune de leurs tombes.

    Et on répétera aux peuples respectifs de ces agresseurs meurtriers, cyniques et avides, qu’on apportait la démocratie, qu’on libérait la Libye d’un tyran, d’un “nouvel Hitler”, du “boucher de Bengazi”.

    Les pays qui se sont acoquinés ces jours derniers pour renverser un gouvernement souverain ont à nouveau commis sans doute le crime décrit par le tribunal de Nuremberg comme “….. le crime international suprême, qui diffère des autres crimes de guerre en ce qu’il comprend tous les maux qui s’ensuivent” en complotant pour renverser un gouvernement souverain, avec une apparence de légalité obtenue en tordant le bras de l’ONU. On connaît déjà tout ça.

    Avec le temps nous apprendrons qui a intrigué, soudoyé, déstabilisé et sans doute que peu de gens seront surpris de ce qu’ils découvriront. Mais il sera trop tard, la Libye sera depuis longtemps détruite et sa population éperdue se sera enfuie ou aura été déplacée.

    Quand on a à faire aux “libérateurs” habituels, il faut faire attention à ce qu’on dit. Dans six mois à peu près, la plupart des Libyens, regretteront amèrement les 40 dernières années de pouvoir quelles que furent ses imperfections.

    Felicity Arbuthnot est une journaliste spécialiste de l’Irak. Coauteur avec Nikki van der Gaag, de la série Baghdad in the Great City pour le World Almanac books, elle a aussi dirigé des recherches pour deux documentaires qui ont reçu des prix sur l’Irak : John Pilger’s Paying the Price : Killing the Children of Iraq et Denis Halliday Returns for RTE (Ireland.)

    http://www.legrandsoir.info/L-hypocrisie-et-la-trahison-de-l-ONU-le-cas-de-la-Libye-Dissident-Voice.html

  3. kruitvat zegt:

    Libye : l’hypocrisie et la trahison des Nations unies

    20 mars 2011

    Les bombardements sur la Libye vont débuter le jour même – ou à peu près – du huitième anniversaire du début de la destruction de l’Irak, le 19 mars. La Libye aussi sera détruite – ses écoles, son système d’enseignement, son eau, ses infrastructures, ses hôpitaux, des bâtiments municipaux.

    Il y aura de nombreuses « erreurs tragiques », de « dégâts collatéraux », mères, pères, enfants, bébés, grands-parents, aveugles, sourds, écoles, etc. Et les merveilles des vestiges romains et autres plus anciens, très anciens et respectés au travers des tumultes de l’histoire et de l’humanité tout entière, disparaîtront pour toujours, tout comme l’Irak et l’Afghanistan ont disparu.

    Les infrastructures seront détruites. L’embargo restera maintenu et il sera donc impossible de reconstruire. La Grande-Bretagne, la France et les États-Unis décideront que le pays a besoin de « stabilisation », « d’aide à la reconstruction ». Ils s’amèneront, assureront la sécurité des installations et gisements pétroliers, le peuple libyen constituera une nuisance secondaire et deviendra rapidement « l’ennemi », « les rebelles », il se fera tirer dessus, des gens seront jetés en prison, torturés, violés – et on installera un gouvernement de « marionnettes » favorable aux États-Unis.

    Les envahisseurs récompenseront leurs entreprises avec des contrats de reconstruction, l’argent – vraisemblablement déduit sans le compter des avoirs gelés de la Libye – disparaîtra et une bonne partie du pays restera en ruine.

    Et les meneurs de ban de toute l’affaire, comme ce fut le cas pour l’Irak, graviteront autour des stations de radio et de TV à Londres, en Europe et aux États-Unis, puis retourneront dans leurs apparts sécurisés et retrouveront leurs fonctions, aux frais de la Grande-Bretagne, des États-Unis et de l’Europe, en sachant pertinemment qu’on ne larguera par de bombes sur leur personne. Leurs enfants ne souffriront pas de tremblements incontrôlables et ne se souilleront pas de terreur en entendant approcher le bruit des avions.

    Et cette opération « shock & awe » ? Honte à la France, honte à la Grande-Bretagne et aux États-Unis ! Quelqu’un de l’ONU a même dit : « … sauver les générations à venir du fléau de la guerre. » Chaque cadavre mis en pièces, chaque enfant mutilé ou déchiqueté, chaque veuf, veuve, orphelin, orpheline auront le nom de ces pays et de l’ONU écrit en lettres de sang (le leur !) à l’endroit de leur mort.

    Et, aux simples concitoyens de ces démolisseurs occidentaux et assassins en maraude, on dira que nous avons apportions la démocratie, que nous allions libérer la Libye d’un tyran, d’un « nouvel Hitler », le « boucher de Benghazi ».

    Ces pays qui, ces derniers jours, se sont ligués pour renverser un gouvernement souverain ont conspiré à Nuremberg une fois de plus, peut-on dire – « (…) un crime suprême d’une ampleur internationale, ne différant des autres crimes de guerre que parce qu’il contient en soi toute la somme de mal de tous les autres » –, et, une fois de plus, ils ont intrigué pour renverser un gouvernement souverain, sous l’apparence de la « légalité » que leur a conféré une ONU au bras tordu. Nous avons déjà vu tout cela auparavant.

    En temps voulu, cela finira par faire surface : ceux qui ont remonté le bal, graissé des pattes, déstabilisé – et peu de gens, selon toute vraisemblance, seront étonnés de ces conclusions. Mais, pour alors, la Libye aura été brisée depuis longtemps et son peuple mis en fuite, chassé, déporté et livré aux pires affres.

    Quand vous en serez à devoir traiter avec les habituels « libérateurs », faites attention à ce que vous désirez. En six mois, ou quelque chose comme cela, la plupart des Libyens, quels qu’aient été les fiascos des quarante dernières années de pouvoir, regretteront amèrement cette époque.

    Source originale : Dandelion Salad

    Traduit de l’anglais par Jean-Marie Flémalle pour Investig’Action

    Source : http://www.michelcollon.info
    http://www.michelcollon.info/Libye-l-hypocrisie-et-la-trahison.html

  4. kruitvat zegt:

    UN Watch expose l’hypocrisie du débat spécial de l’ONU sur Israël

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s